1. Contexte et enjeux

Dès le début des années 2000, le projet EduSource (Canada’s Learning Object Repository Network) voyait le jour au Canada. Cet ambitieux projet visait à doter le Canada d’un prototype de réseau de ce que l’on nommait les « objets d’apprentissage », une expression qui découlait de l’anglais learning objects en référence à la programmation orientée objet qui était devenue une approche reconnue à l’époque. Plus tard, au Québec, cette appellation d’objet d’apprentissage a été remplacée par celle de « ressources d’enseignement et d’apprentissage » (REA).

Cet effort canadien (EduSource), pour avant-gardiste qu’il ait été, s’inscrivait dans un courant mondial qui ne s’est jamais démenti.

Activité 1

Pour mieux comprendre le contexte des REL, leur importance et les enjeux qu’ils soulèvent et que nous étudierons dans ce cours, nous vous invitons à prendre connaissance des jalons suivants :

2001

Le Massachusett Institute of Technologies annonce son projet OpenCourseWare destiné à publier ses cours en ligne, et ce de manière tout à fait gratuite. En 2007, cette institution prestigieuse avait rendus 1 800 cours accessibles au grand public.

2002

Premier forum mondial des REL. Adoption de l’expression « ressource éducative libre »

2005

Wiki de la communauté internationale sur les REL, fondation Hewlett

2012

Le Congrès des REL adopte la Déclaration de Paris

2012

Le Sommet de la Francophonie adopte la Stratégie numérique de l’OIF – Horizon 2020

Questions :

  • Selon vous, en quoi l’initiative OpenCourseWare du MIT est-elle venue bouleverser la donne et créer un changement complet de paradigme?
  • Plusieurs années durant, le débat de la définition à donner aux REL s’est poursuivi, faisant couler beaucoup d’encre. Nous avons vu en semaine 1 la définition de l’Unesco. Creative Commons en cite quelques autres (en anglais). Consultez ces différentes définitions et identifiez d’autres sources francophones pertinentes si vous en connaissez ou si vous en trouvez.
  • L’un des éléments clés de la définition d’une REL vient de l’usage pédagogique qu’il est permis d’en faire et que David Wiley a contribué à faire reconnaître sous l’appellation (en anglais) des « 4R ». êtes-vous en mesure de proposer un tel cadre conceptuel (les « 4R ») en français et êtes-vous familier avec les débats qui entourent cette notion d’ouverture? Ces considérations seront étudiées en détails à la semaine 4, mais nous vous invitons déjà à identifier des références francophones pertinentes à ce sujet.
  • Faites le sommaire des défis rencontrés dans ces définitions des REL (numérique ou non, libre ou ouvert, accessibilité et gratuité, etc.) et proposez un consensus ou à tout le moins des éléments de consensus que vous aimeriez voir se dégager durant ce cours. Êtes-vous d’accord avec le consensus dégagé par OERu (en anglais)? Êtes-vous en mesure d'en proposer un en français?

Répondez aux questions qui vous intéressent dans le média de votre choix en utilisant le mot-dièse #CLOM_REL_Enjeux. Consultez ensuite les contributions des autres participants et commentez à votre guise pour alimenter la discussion.