DISCUSSION

Toutes les discussions

Le Message de Paris: Un appel à l'action!

Billet publié par noreply@blogger.com (Robert Grégoire), 31 jui 2015.

L'année 2015 s'avère une année charnière sur laquelle viennent achopper deux projets structurants à l'échelle mondiale. D'une part, les Objectifs du millénaire 2000-2015 de l'ONU, qui visaient à réduire la pauvreté extrême, et d'autre part le cadre d'action Éducation pour tous, piloté par l'UNESCO, qui énonçait six grands objectifs éducatifs pour répondre aux besoins d'apprentissage de tous durant cette période.

À l'heure des constats, l'UNESCO publie son Rapport mondial de suivi sur l'Éducation pour tous et s'apprête à adopter l'Agenda pour l'Éducation 2030, un tout nouveau cadre d'action qui répond aux Objectifs de développement durables 2015-2030 de l'ONU, plus particulièrement à son objectif #4 qui s’énonce ainsi: « Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie ».

Éducation 2030[téléchargement] découle du Forum mondial sur l'éducation qui était co-organisé par l'ONU et l'UNESCO à Incheon, en mai 2015. Ce Forum a abouti sur la Déclaration d'Incheon. Plus important pour nous encore, Incheon a été immédiatement suivi de la Conférence internationale sur les TIC et l’éducation post-2015, à Qingdao, durant laquelle 300 experts et représentants des états membres de l’UNESCO ont adopté la première déclaration mondiale sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation, la Déclaration de Qingdao.

La déclaration de Qingdao découle essentiellement de l'augmentation inéluctable du nombre d’apprenants à l’échelle planétaire. De 99,4 millions apprenants en 2000, ce chiffre est prévu passer à 414 millions en 2030. Dans ce contexte, seules les TIC sont estimées être en mesure de répondre au besoin de massification de l'éducation que commandent les Objectifs de développement durables de l'ONU.

Forte de la notion que les acteurs de terrain ne peuvent travailler efficacement s'ils ne font pas partie d'une action concertée, l'UNESCO a organisé une série de trois Forums de haut niveau sur les politiques. J'ai participé à la seconde de ces trois rencontres qui avait lieu à Paris, en juin (la dernière aura lieu à Prétoria, au mois d'octobre 2015). Le Message de Paris qui en a résulté est un appel à l'action lancé à nos gouvernements, à nos institutions et à tous les acteurs de l'enseignement pour qu'ils adoptent la recommandation de Qingdao et se dotent des politiques nécessaires au déploiement concerté des technologies essentielles à l'éducation pour tous.

Tous les détails entourant le Forum de Paris sont disponibles dans mon rapport de mission. J'y présente quatre recommandations spécifiques pour le Nouveau-Brunswick et je conclus avec l'engagement auquel j'ai souscrit en participant au Message de Paris: « Nous, participants au Forum mondial politique de haut niveau,

Exhortons les gouvernements et les parties prenantes de toutes les régions et pays à relever les défis actuels liés à l'adoption de l'apprentissage en ligne, ouvert et flexible et à engager de manière urgente les actions concrètes qui s’imposent à ce sujet;Invitons l'UNESCO à porter et à faire fructifier ce message aux instances internationales compétentes en la matière;Nous engageons à défendre les intérêts et à plaider en faveur de ce message devant leurs gouvernements, institutions, organisations, sociétés et associations; etAppellons l'UNESCO et le CIED à recueillir, partager, diffuser et mettre en réseau les meilleures pratiques en matière d’éducation en ligne ouverte et flexible.
(Nombre de consultations aujourd'hui: 169 Total: 169)

[Lien vers la source]


Commentaires