DISCUSSION

Toutes les discussions

Dresser un tableau du paysage des répertoires francophones de REL

Billet publié par noreply@blogger.com (Robert Grégoire), 21 mar 2014.

Claire de la Rochefoucault, d'Éducation & Numérique, nous a laissé savoir qu'elle avait validé la grille d'analyse des banques aujourd'hui (#CLOM_REL_Grille). J'y suis allé voir pour vérifier où nous en étions car je voulais m'assurer que l'information détaillée reçue durant la session synchrone de mercredi avait bien été notée. Je me souviens particulièrement de l'explication détaillée que nous a offerte Manuel Majada au sujet du processeus d'indexation de la banque Unisciel et de la démonstration impressionnante des fonctionalités de recherche dans CÉRES faite par Yves Munn.

Pour autant, je crois que tout a été consigné dans la grille, même si je n'ai pas procédé à un examen systématique: Claire y a apposé son sceau et je veillerai à ce que nos amis d'Abulédu, FuseSchool, CÉRES et Unisciel nous donnent leur approbation. Je suis tout de même un peu interloqué du peu de répercussions au sujet de ces autres grosses pointures dont nous n'avions pas vraiment encore parlé, et évoquées dans un billet précédent au départ de la liste des répertoires établie par REFRER:

Khan Academy en françaisOpen Courseware FranceSankoréRespelOu même le multilingue et gigantesque Learning Resource Exchange de l'European Schoolnet (Ariadne quelqu'un? + LORNET + OER Africa + Merlot + Education Services Australia = Globe)Et que dire des Wikimedia Commons?Y trouve-t-on satisfaction? La qualité est-elle au rendez-vous? Les ressources trouvées correspondent-elles aux attentes? Certaines de ces banques sont-elles trop limitées à des domaines spécifiques de la connaissance ou un type de ressource? Peut-être la recherche se présente-t-elle de manière trop cataloguée? Quels sont les avantages d'une présentation en mode vitrine offert par défaut pour survoler le dépôt - comme l'a choisi AbulÉdu Data par exemple? Et, en bout de ligne, la grande question: quelle est la place de moteurs de recherche générique comme Google ou spécialisés comme YouTube dans ce paysage du prêt-à-rechercher que nous examinons? Les enseignants s'y tourneront-ils encore par réflexe et confort? Il y a certes là beaucoup à discuter!
(Nombre de consultations aujourd'hui: 288 Total: 288)

[Lien vers la source]


Commentaires